Serrasalmus elongatus : le piranha brochet

L’aire de répartition de S.elongatus est très étendue, la coloration varie beaucoup d’un spécimen à l’autre. Les animaux présents au Pérou sont différents de ceux du Vénézuela. Cependant, la livrée juvénile est souvent similaire.
Les spécimens juvéniles sont en général argentés / gris. Des reflets verts peuvent être présents. Quelques tâches noires parsèment le corps mais elles sont peu prononcées. Une bande noire légère est présente sur la base de la nageoire caudale. Quelques pigments noirs se retrouvent en général sur le lobe terminal de la nageoire anale. Le reste des nageoire est hyalin.

La grande majorité des spécimens adultes sont gris et argentés sur l’ensemble du corps. L’iris est rouge sang.

elong_supernat2Un spécimen classique

Une bande noire est disposée à la base de la nageoire caudale, cette bande étant beaucoup plus large sur le lobe inférieur de la caudale. La nageoire adipeuse devient complètement noire. Des pigments noirs se retrouvent sur l’anal et une tâche humérale est parfois présente.

Noms communs

Elongatus, Elongate, Slender piranha, Caribe pinche, Pike piranha

Synonymes

Serrasalmus pingke est un synonyme courant pour la forme Vénézuélienne. Actuellement, il y a débat mais S.pingke n’est pas une espèce valide.

Répartition

L’espèce possède une large aire de répartition, elle est présente dans le bassin Amazonien, la rivière Orinoco et ses affluents. On retrouve S.elongatus au Brésil, en Bolivie, en équateur, au Pérou et au Vénézuela :
•Rio Guaraiquito, Laguna La Yuca
•Rio Apure, Caño Los Zorros, Boquerones
•Rio Chimire, Paso Chimire
•Rio San José
•Rio Apure, Viejo
•Caño El Rodeo
•Hato Santa Rosa, Esteros de Camaguán
•Carretera Guayabal, GU
•Lag. La Raya, Cano Falcón
•Rio Apure, Las Guanotas
•Laugun Terecaya, Soledad
•Caño Falcon, La Raya, Camaguán
•Rio San José, El Polvero
•Caño Guaraguapo. afl, Rio Orinoco

Historique

Kner (1859)

Biologie

L’espèce atteint 30 cm en milieu naturel mais habituellement 22/25 cm en captivité.

Morphologie et variantes

Le corps est fortement allongé, en forme de torpille.
La tête est de type concave, comme tous les représentants du genre Serrasalmus.
Serraes (petites « dents ») bien visibles le long de la ligne ventrale.
Bande noire présente sur la base de la nageoire caudale, épaissie sur le lobe inférieur.
Iris de l’oeil rouge à l’âge adulte.

Le S.elongatus « redthroat » (gorge rouge)

Les spécimens en provenance du Vénézuela sont plus colorés, avec une pigmentation rouge sur les ouies et la gorge. L’iris de l’oeil est rouge. Une tâche humérale est parfois présente. Les nageoires pectorales et ventrales sont parfois rouges / oranges. Cette variété est en général appréciée / recherchée des amateurs.

elongatus2_vinizuhLa variante red throat

Le S.elongatus « Blackmask » (masque noir)

Certains spécimens péruviens possèdent une ligne noire qui traverse la tête du museau à l’ouie en passant par l’oeil, dans l’alignement de la ligne latérale et de la tâche humérale.
Cette variante nommée black mask est très prisée des amateurs.

elongatus_thecableguyUn spécimen péruvien « black mask »

Le S.elongatus sp Pingke

Certains spécimens présentent les caractéristiques des deux variantes (Gorge rouge et masque noir). On considère cette variante comme étant la plus rare et la plus chère et elle est parfois nommée Serrasalmus pingke par les revendeurs pour la rendre plus attractive. (S.pingke n’est pas une espèce valide).

La majorité des spécimens ont une livrée uniformément grise ainsi qu’une petite tâche humérale noire. C’est le spécimen type le plus fréquemment rencontré dans le commerce.

Dimorphisme sexuel :

Le dimorphisme sexuel est inexistant, les mâles et les femelles ont la même apparence.

Comportement en milieu naturel.

S.elongatus vit parfois dans les rivières à débit très rapide mais on le retrouve aussi dans des zones plus calme. Au vu de sa grande aire de répartition, on peut le retrouver dans de nombreux biotopes. C’est un prédateur embusqué solitaire qui attaque par surprise et à très grande vitesse. Son corps effilé lui permet des accélérations impressionnantes. Il se nourrit des nageoires et écailles des autres poissons. On retrouve S.elongatus juvénile dans les lagons où prospèrent de nombreuses plantes flottantes. Les juvéniles commencent très tôt la chasse sur des petites espèces. Les adultes se retrouvent dans les eaux profondes.

Disponibilité, Prix :

Une espèce peu courante en Europe et relativement chère. Le prix des juvéniles oscille entre 100 et 150 €.

elongatusjuv3_PaNo617Rare et onéreux, même juvénile

Un spécimen adulte de 25/30 cm vaut environ 220 €.
Les importations du Vénézuela étant beaucoup plus rares que celles du Pérou, les S.elongatus « Redthroat » voient leur prix monter en flèche.

Maintenance en captivité:

L’espèce nécessite une très grande façade pour nager.
Pour un juvénile (5/6 cm), une cuve de 100x40x40 suffit amplement.
Pour un spécimen sub-adulte/adulte, un bac de 120x40x40 cm est le strict minimum recommandé.
Idéalement, l’espèce nécessite 150x50x40 pour se dépenser correctement. Il est préférable d’acquérir un spécimen juvénile et de le maintenir dans un aquarium de 100×40 au départ, le temps de l’acclimater à la captivité.

Agencement de l’aquarium:

S.elongatus affectionne les rapides, les rivières à forts débits et les torrents. Il faudra mettre en place une zone de rivière à fort débit avec du sable de Loire (par exemple), des galets et quelques racines. Une pompe de brassage est indispensable pour lui permettre de se dépenser convenablement. (Au moins 700 L/h pour un adulte)
On pourra également installer une petite zone moins turbulente, protégée par une racine et y placer des plantes robustes et quelques cachettes. L’éclairage se doit d’être tamisé voir faible pour le bien-être du spécimen qui n’apprécie guère la lumière.

elong_supernatUn poisson peu timide

Paramètres et qualité de l’eau:

L’espèce n’est pas difficile bien qu’elle apprécie une eau légèrement acide (Ph 6-6,5) et une faible dureté. Une température de 24-28 C° convient. L’acclimatation du spécimen doit être réalisée au goutte à goutte. Ces poissons sont présents en eau noire, en eau blanche et en eau claire. Il faudra se renseigner sur la provenance du spécimen et tenter de répliquer ses conditions préférentielles.

Compatibilité:

Aucune cohabitation, S.elongatus ne tolère pas ses semblables ni la présence d’autres poissons. Un aquariophile possesseur de cette espèce en a fait la douloureuse expérience avec la perte de 30 cardinalis en une seule nuit…!
On peut tout de même tenter d’installer Platydoras costatus si l’agencement du décor le permet, mais les chances de réussite ne sont pas garanties.

Alimentation:

Dans la nature, S.elongatus se nourrit principalement d’écailles et de nageoires d’autres poissons. Adulte, il consomme des petits poissons entiers.
En captivité, S.elongatus peut se révéler capricieux et n’accepter que de la nourriture vivante au départ voire même refuser catégoriquement de s’alimenter les premières semaines. Il faudra être patient et l’habituer progressivement à manger du mort. Nourrir uniquement avec des poissons d’eau douce. (Les salmonidés d’eau douce conviennent particulièrement). La base de l’alimentation doit être constituée de petits poissons entiers. Eviter les poissons rouges (même congelés) qui contiennent des substances nocives.

elongatuspinkgeUne variante attrayante

Les poissons doivent être maintenus dans un bac dit « de quarantaine » (pendant une période d’un mois) afin de s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs de maladies ou de parasites, avant d’être donnés à votre piranha.

Bibliographie / Webographie :

Frank Magallanes (OPEFE), www.opefe.com
www.Piranha-fury.com,
www.piranha-info.com,
M.SCHLESER, David, Piranhas, a complete pet Owner’s manual (2nd edition) , Hauppauge NY 11788, BARRON’S, 2008, 95 p.
Michel Jégu. MNHN Paris
Crédits photographiques
Aquariophiles américains, canadiens (membres de piranha-fury.com) :
Cluster_one (Elongatus « blackmask »), Bones82, Piranist, I_Can_Mate, Thecableguy (Elongatus « Black mask »), Vinizuh (Elongatus « redthroat »), VJventrella, Jmax611, PaNo617 (Elongatus juvénile)
Aquariophiles français (membres de piranhas-fr.net) :
Supernat; pour la photo 1,3 et 9.(Elongatus variante « normale ») Gros76 (elongatus sp pingke)
Article rédigé par Emmanuel Autin le 25/03/2011

Retour à l'accueil
^